mardi 23 septembre 2014

Une Place à Prendre de J K Rowling

Couverture : Duncan Spilling/
Little Brown Book
Une petite commune du sud-ouest de l'Angleterre perd un de ses notables, son siège au conseil paroissial est donc à pourvoir. J K Rowling prend ce point de départ pour révéler au grand jour les hypocrisies, les faux semblants et les petits arrangements intérieurs des personnages. Ce pourrait être n'importe qui, ce pourrait être chacun d'entre nous. J K Rowling appuie fort là où ça fait mal : toutes nos compromissions plus ou moins grandes, qui parfois nous étouffent, lorsqu'elles remontent à la surface de nos consciences. La plupart du temps, elles restent bien enfouies, au plus profond de soi. Et puis, parfois, à la faveur d'une insomnie (où lorsqu'on lit le livre de J K Rowling!), nos remords, nos faux semblants, nos mensonges, nos actes manqués nous serrent la gorge. Et ce n'est pas forcément très agréable... mais c'est aussi cela la littérature : nous montrer à nous-mêmes, tels que nous sommes. J K Rowling signe ici un roman plus sombre que sa série Harry Potter.  Une véritable critique -acerbe- de la société britannique. Elle prouve qu'elle sait voir au plus profond de l'être humain. C'est toute l'âme humaine, dans sa petitesse et sa mesquinerie, qui est ici exposée. Mais jamais l'auteur ne juge ses personnages. Ils sont tous humains avec leurs défauts mais aussi leurs qualités. Et c'est grâce à cette certaine tendresse qu'elle arrive à nous les rendre touchants, même les plus vils.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire