mercredi 4 juin 2014

Mon Traitre de Sorj Chalandon

couverture :
Steven Clevenger/Corbis
Mon Traître est un roman sur l'amitié et la trahison. Le personnage central "se choisit" une guerre. Il est totalement extérieur au conflit irlandais, mais il va s'y engouffrer par amitié, par fidélité... Et aussi un peu, on le ressent, par besoin d'appartenance. On retrouve ce sentiment aussi dans le dernier roman de Chalandon (Le Quatrième Mur). Un personnage en dehors du conflit, comme il le fut lui-même en tant de reporter de guerre, et qui finit par être happé par cette guerre. Cet homme parait un peu naïf. Il va s'immiscer dans le combat des autres et finira par s'y perdre. Il aura le sentiment de s'être trouvé une famille, de combler une solitude et se retrouvera plus seul encore. Sorj Chalandon a un vrai talent pour nous immerger dans la guerre irlandaise. On ressent la terreur au quotidien, la répression, le sentiment de traque permanente. Sorj Chalandon sait aussi dépeindre la fraternité qui naît sous les balles, ces hommes unis dans la lutte pour leur liberté, qui finissent par former une famille. La trahison fera d'autant plus mal. Quel terrible sentiment que celui de la confiance bafouée. Sorj Chalandon parvient parfaitement à retranscrire l'évolution des sentiments : l'admiration aveugle, la tristesse, la colère. Et finalement, la stupeur, l'incompréhension. Parce qu'il n'y a rien à comprendre dans la trahison. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire