jeudi 19 septembre 2013

Au Revoir Là-Haut de Pierre Lemaitre

Un sacré choc… Les tribulations de trois poilus à la fin de la guerre. Un livre poignant sur l’abandon de ces soldats qui ont vécu l’horreur et qui sont finalement relégués au ban de la société. Pierre Lemaitre retranscrit à la perfection la détresse et la souffrance des « gueules cassées », les traumatismes et les errances des soldats. Ce sentiment grandissant de défaite alors même qu’ils ont gagné la guerre. Et puis, il y a l’histoire dans l’Histoire. Une énorme escroquerie dont je ne dirai rien ici pour ne pas éventer le suspense. Ce livre n’est pas seulement un roman sur la première guerre mondiale. C’est un thriller très prenant sur des faits en partie réels. Les personnages sont admirablement construits. Pierre Lemaitre est une plume acérée qui plonge dans l’âme humaine. Il dénonce la fatuité des riches et des nantis, leur cynisme absolu dans cette époque troublée. Une parfaite illustration de la phrase d’Anatole France : « On croît mourir pour la patrie, et on meurt pour les industriels ». J’ai aussi été bouleversée par les tourments de ce père, ses regrets de n’avoir pas su aimer son fils. J’ai relevé une phrase dans ce livre, page 283 : « Même les grandes joies vous laissent un peu de regret. Il y a un fond de manque dans tout ce qu’on vit ». Ce livre est magnifique, surprenant. Et d’une subtilité touchante. Pierre Lemaitre aime ses personnages et nous les fait aimer. A travers son titre, il a su rendre hommage à un soldat fusillé puis réhabilité, mais aussi à l'ensemble de ces hommes qui sont morts dans une des guerres les plus terribles de l'Histoire.

4 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Ce livre est choquant, bouleversant, mais on apprend certaines choses sur cette époque. Je l'avoue, j'avais hâte de finir ce livre et de sortir de cette histoire un peu glauque ( à mon avis). Je vais lire léger dès ce soir...A bientôt

    RépondreSupprimer
  3. Intéressant de savoir que Pierre Lemaitre, qui s'est fait connaitre par des polars, est bon aussi dans une "histoire sur fond historique". Il parait qu'il y aura 3 volumes, mais je ne sais pas s'ils seront reliés... Merci de la critique, ça me donne envie de le lire (c'est malin, j'en ai déjà une pile de retard) :-))

    RépondreSupprimer